• Le 15 November 2022

    Mardi 15 Novembre 2022 à 11H

    Amphi Ricordeau

    false false

Pr Jane-Lise SAMUEL – Dr Louis BOUTIN INSERM, UMR 942, MASCOT, Cardiovascular Marker in Stress Condition, Université Paris Cité, 75010 Paris, France INSERM UMR-S1155, Tenon Hospital, Sorbonne Université, 75020 Paris, France FHU PROMICE AP-HP, Saint Louis and DMU Parabol, Critical Care Medicine and Burn Unit, AP-HP, Department of Anesthesiology, Université Paris Cité, 75010 Paris, France “Rôle of Galectin-3 in type 3 cardio-rénal syndrome, a translational exploration”. Invités par le Dr Sophie Brouard

Rôle of Galectin-3 in type 3 cardio-rénal syndrome, a translational exploration.

JL SAMUEL Directeur de recherche émérite Inserm, médecin de formation mes recherches  (réalisée dans les unités 127,572, 689 et 942) ont porté principalement sur le domaine cardiovasculaire et plus particulièrement dans celui de l'insuffisance cardiaque. Un des axes  que nous avons développé portait sur la fibrose cardiaque, et ses conséquences au plan fonctionnel. Dans ce contexte, nous avons exploré les mécanismes inducteurs de fibrose qu'ils soient mécaniques ou neurohormonaux, et ceux impliqués dans le développement de la fibrose. Un autre axe majeur que nous poursuivons depuis plusieurs années est l'identification de nouveaux biomarqueurs diagnostiques de la défaillance cardiaque aigue, de rechercher si ils sont impliqués dans le développement de la maladie et si ils représentent des cibles thérapeutiques d'intérêt. L Boutin Etre médecin en réanimation commence par la compréhension des mécanismes complexes qu’incombent les dommages sévères d’organes. Louis BOUTIN a commencé à étudier la médecine en 2008 à Paris (Université Paris Sud), puis s’est spécialisé en Anesthésie-Réanimation. Durant son internat il a poursuivi un Master de science (physiologie et physiopathologie), sous la supervision du Pr Matthieu Legrand et du Dr Christos Chadjichristos. Après l’internat, Louis a exercé comme médecin anesthésiste-réanimateur à l’hôpital Saint-Louis-Lariboisère, dans l’objectif de poursuivre ses travaux dans le domaine de la physiopathologie rénale sous la direction des Pr Matthieu Legrand et Alexandre MEBAZAA. Il a débuté une thèse de science sur le rôle de la Galectine-3 dans le syndrome cardio-rénal de type 3 en 2020, sous la supervision du Dr Christos Chadjichristos et du Pr Etienne Gayat, dans une collaboration rapprochée entre les unités 942 et 1155 de l’INSERM et l’APHP.